Label qualité

Auto-école sur Saint-Maime 04300 Charlotte permis c'est aussi un gage de qualité. C'est pourquoi nous nous engageons dans le label « qualité des formations au sein des écoles de conduite » afin de ne pas vous submerger d’information. Sur cette page vous trouverez que les critères principaux (pour les plus curieux et par soucis de transparence il y aura un lien vers le site de la Securité routière pour savoir et comprendre ce que l'on attend des établissements labellisés).

Quelques critères:

  • 1.1: Evaluation de départ. (la réglementation,le déroulement et nos choix).
  • 1.4: Affichage des horaires. (en particulier les horaires de cours théorique dispensés par un enseignant diplômé).
  • 1.5: Rendez-vous post permis (en attente de la réglementation).
  • 2.2: L'enjeux du permis de conduire et son déroulement.
  • 2.3: le règlement intérieur.
  • 3.1: Le suivi du parcours de formation.
  • 5.1: la valorisation de l’apprentissage anticipé de la conduite ou supervisée.
  • 5.2: Les informations suffisantes sur les catégories de permis de conduire que la catégorie B

A savoir

Toutefois la liste des critère ci-contre est le minimum devant apparaître sur le site internet. nous devons répondre au total à 23 critères pour que ce label qualité soit validé.

En savoir plus sur le label

Dans une démarche de qualité, nous nous acceptons toutes remarques ou critiques constructive qui peuvent dépasser le cadre du label. N’hésitez pas à contacter le gérant ou responsable pédagogique.

Contactez-nous

1.1 Évaluation de départ

  • Qu’est-ce que l’évaluation de départ dans les auto-écoles ?
  • Lorsque vous vous inscrivez à l’auto-école, quelques questions vous sont posées afin de réaliser une évaluation initiale de votre niveau de conduite : c’est l’évaluation de départ. Elle dure 45 minutes. Durée pendant laquelle on alterne avec des connaissances sur les connaissances de l’élève ( théorie) et exercices pratiques.
  • A quoi sert l’évaluation de départ dans les auto-écoles ?
  • L’évaluation de départ permet à l’élève d’avoir une estimation du nombre d’heures de cours de conduite qu’il devra prendre pour obtenir son permis de conduire. Il s’agit d’une estimation qui n’a qu’une vocation indicative, et non contractuelle, l’auto-école ne pouvant présumer de la date exacte à laquelle l’élève parviendra à passer son permis de conduire.
  • L’évaluation de départ est-elle payante ?
  • Tout dépend de l'auto-école. Certaines auto-écoles facturent cette prestation en-dehors du forfait, notamment lorsqu’une partie pratique est incluse dans l’évaluation de départ. D’autres auto-écoles ne facturent pas la prestation de départ, ou l’incluent dans leur forfait.
  • Quel est le déroulement de l’évaluation de départ ?
  • Souvent, l’évaluation de départ se décompose en une partie théorique et une partie pratique.
  • • Quelques questions sont posées à l’élève sur son expérience de la conduite de voitures, motos ou bicyclettes et sur la connaissance de base du véhicule (l’élève est-il déjà familier du volant, des différentes pédales, de la boîte de vitesse).
  • • Puis le moniteur propose souvent à l’élève de le suivre dans la voiture-école et observe la manière dont l’élève s’installe en voiture, démarre et manipule les commandes.
  • • Des éléments subjectifs rentrent en considération dans l’évaluation de départ, comme une première tentative d’évaluation de l’émotivité du candidat, de sa capacité à retenir les indications du moniteur, et de son sens de l’observation.
  • • Parfois, l’évaluation de départ se fait par voie informatique et ne comprend pas de partie pratique.
  • L’évaluation de départ est-elle obligatoire pour s’inscrire à l’auto-école ?
  • Oui, l’auto-école a l’obligation de faire faire à ses nouveaux élèves une évaluation de départ, afin de pouvoir les informer sur le nombre prévisionnel d’heures de conduite qu’ils devront effectuer pour avoir leur permis. En effet, l’objectif est d’éviter que des élèves se retrouvent à payer des sommes considérables pour obtenir leur permis de conduire, alors qu’ils ne se sont pas rendus compte dès le départ que leur niveau de conduite ne leur permettrait pas d’obtenir leur permis B en 20 heures de cours de conduite seulement.
  • L’évaluation de départ avant le début de la formation à la conduite a été rendu obligatoire par l’arrêté de 5 mars 1991 relatif à l’exploitation des établissements d’enseignement de la conduite des véhicules à moteur et de la sécurité routière. L’obligation concerne la conduite des motocyclettes et des véhicules dont le PTAC ne dépasse pas 3,5 tonnes.
  • Par le décret du 26 décembre 2000, l’article R.245-2 du Code de la Route mentionne que le contrat de formation doit préciser « l’évaluation de niveau du candidat à l’entrée en formation, notamment le nombre prévisionnel d’heures de formation… ».
  • Puis-je exprimer mon désaccord quand à l’évaluation de départ ?
  • Oui. Après que l’enseignant vous ai expliqué vos besoins en terme de formation et remis un exemplaire de votre évaluation. Si vous n’êtes pas satisfait du nombre d’heures prévisionnel de cours de conduite que votre auto-école a renseigné, vous pouvez faire appel à une autre auto-école afin de faire une nouvelle estimation. Vous avez toutefois de bonnes chances de tomber sur un résultat similaire, et il vous faudra peut-être faire preuve de résignation si le nombre d’heures prévisionnel est confirmé par la deuxième auto-école.
  • Peut-on faire son évaluation de départ sur la base d’un outil informatique ?
  • L’évaluation de départ peut être réalisée sans problème sur un outil informatique, ce procédé devant être validé par le ministère de l’équipement.

    Charlotte Permis

    a choisi de faire des évaluations de départ dynamique à bord du véhicule et non informatique, car cela permet au futur élève conducteur une prise de contact et une prise de conscience sur leurs capacités. Cela nous permet aussi de pouvoir jugé l’évolution de leurs stress. Et de les rassurer si besoin (ci-dessous une copie de l'évaluation utilisée).
  • Cette évaluation nous permet aussi de connaître l'élève, de lui proposer les 2 enseignants les plus compatible avec son caractère et ses attentes. C'est aussi grâce à ce moment là que l'on peut conseiller les élèves sur différentes formations, et rythme de formation (rapide, commencer la partie théorique et pratique simultanément….) Dans le cas où nous pensons que l'attente de l'élève ne correspond pas à ces capacités nous lui faisons savoir.
  • 1.4: Affichage des horaires

  • Appariait en haut de page dans le diaporama ou dans l'onglet Horaire

    En savoir plus sur les horaires

    1.5: Rendez-vous post permis

  • (en attente de la réglementation).

    2.2: L'enjeux du permis de conduire et son déroulement.

  • Les enjeux de la formation

    Les conducteurs débutants représentent une part trop importante des tués et des blessés sur la route.

    L’effort engagé doit être poursuivi, notamment par le renforcement de l’éducation et de la formation.

    Les accidents de la route ne sont pas liés à la fatalité et pour aider les nouveaux conducteurs à se déplacer avec un risque faible de perdre la vie ou de la dégrader, un nouveau programme de formation est mis en place.

    l’objectif général est d’amener tout automobilistes débutant à la maîtrise de compétences en termes de savoir être, savoirs, savoir-faire et savoir devenir.

    Apprendre à conduire est une démarche éducative exigeante et le programme est très vaste. c’est pour cette raison qu’il doit être abordé avec pédagogie, de manière progressive et adapté à chaque élève.

    Ce programme se veut une vue d’ensemble, aussi exhaustive que possible, des compétences qu’un conducteur responsable doit acquérir pour ne pas mettre sa sécurité et celle des autres en danger.

    Il vous faudra prendre conscience que ce qui est appris en formation doit progresser et évoluer, après l’obtention du permis de conduire, en tenant compte des mêmes objectifs sécuritaires que lors de l’apprentissage.

    Vous allez apprendre à manipuler une automobile et à circuler dans différentes configurations, à en connaître les risques et les limites.

    Vous allez, au travers de ce programme, comprendre les règles du code de la route ainsi que l’influence des lois physiques, psychologiques et physiologiques.

    Vous devrez également vous situer personnellement en tant que citoyen dans vos choix de conduite.

    Des cours théoriques et pratiques, collectifs ou individuels, vous aideront à atteindre les objectifs définis et à personnaliser votre progression. Votre formateur sera à vos côtés pour vous guider et vous conseiller.

    Des tests de connaissances et de capacités pourront être mis en place au fur et à mesure.

  • Le déroulement de l’examen

    L’épreuve pratique de l’examen du permis de conduire est évaluée par un expert : l’inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière.

    Le jour de l’examen, l’épreuve vous est présentée individuellement par l’expert, qui vous précise ce que vous allez devoir faire :

    - réaliser un parcours empruntant des voies à caractère urbain, routier et/ou autoroutier ;

    - suivre un itinéraire ou vous rendre vers une destination préalablement établie, en vous guidant de manière autonome, pendant une durée globale d’environ cinq minutes ;

    - réaliser deux manœuvres particulières, un freinage pour s’arrêter avec précision et une manœuvres en marche arrière ;

    - procéder à la vérification d’un élément technique à l’intérieur OU à l’extérieur du véhicule, répondre à une question en lien avec la sécurité routière et à une question de premiers secours ;

    - appliquer les règles du code de la route, notamment les limitations de vitesse s’appliquant aux élèves conducteurs.

    - adapter votre conduite dans un souci d’économie de carburant et de limitation de rejet de gaz à effet de serre ;

    - faire preuve de courtoisie avec les autres usagers, et notamment les plus vulnérables.

    L’évaluation réalisée par l’expert est basée sur des textes réglementaires et instructions précises qui en fixent les modalités.

    Cette évaluation consiste en un bilan des compétences nécessaires et fondamentales devant être acquises pour une conduite en sécurité, car la conduite est un acte difficile qui engage une responsabilité forte.

    L’expert s’attache à valoriser vos acquis comportementaux plutôt que vos faiblesses. Il réalise ainsi un inventaire des points positifs et des points négatifs restitués par rapport à une compétence donnée. Un échange entre l’expert et vous peut s’instaurer au cours de l’épreuve.

    À l’issue de l’épreuve, l’expert retranscrit de façon formelle ce bilan de compétences dans une grille d’évaluation.

    2.3: le règlement intérieur.

    Applicable aux élèves en formation dans notre établissement d’enseignement de la conduite.
  • • Article 1 :
  • Le présent règlement est établi conformément aux dispositions des articles R 920-5-1 et suivants et R 922-1 et suivants du Code du Travail. Ce règlement a pour objet de définir les règles relatives à l’hygiène et à la sécurité, les règles relatives à la discipline, notamment les sanctions applicables aux élèves et les droits de ceux-ci en cas de sanction, les modalités de représentation des élèves pour les stages supérieur à 200 heures. Le présent règlement s'applique à tous les élèves inscrits à une formation dispensée par notre établissement d’enseignement de la conduite et ce pour toute la durée de la formation suivie.
  • • Article 2 : HYGIÈNE ET SÉCURITÉ
  • La prévention des risques d'accidents et de maladies est impérative et exige de chacun le respect total de toutes les prescriptions applicables en matières d'hygiène et de sécurité. A cet effet toutes les consignes en vigueur au sein de l’établissement doivent être strictement respectées sous peine de sanctions disciplinaires. Il est interdit aux élèves :
  • - de fumer dans les locaux de l’établissement et dans l'immeuble, y compris l'escalier et les toilettes, en application du décret n° 92-478 du 29/05/1992 fixant les conditions d’application de l’interdiction de fumer dans les lieux d’usage collectif,
  • - d’introduire de la nourriture ou de prendre ses repas dans les locaux de l’établissement et dans l’immeuble, sauf autorisation spéciale donnée par le responsable de l’établissement,
  • - d'entrer dans l'établissement en état d'ivresse, d'y introduire des boissons alcoolisées, des produits illicites ou dangereux,
  • Pertes, Vols, Dommages : l’établissement décline toute responsabilité en cas de perte, vol ou détérioration d'objets personnels de toute nature survenant dans les locaux de la formation ou dans le véhicule. Il appartient à chaque élève de veiller à ses objets personnels.
  • Consignes d’incendie : Conformément aux articles R 232-12-17 et suivants du code du travail, les consignes d’incendie et notamment un plan de localisation des extincteurs et des issues de secours sont affichés dans les locaux de formation de manière à être connus de tous les élèves.
  • Accidents : tout accident, même bénin, survenu dans le centre de formation doit être immédiatement déclaré par l’élève concerné, ou par les personnes témoins, au responsable de l’établissement.
  • • Article 3 : DISCIPLINE GÉNÉRALE
  • Il est interdit aux élèves :
  • - d'assister à une formation sans en avoir effectué le paiement,
  • - de quitter un cours sans motif légitime et sans autorisation du formateur, notamment pour un appel téléphonique,
  • - de gêner le bon déroulement du stage par l’utilisation de dispositifs ou appareils électroniques personnels, notamment d’un téléphone mobile qui devra être maintenu en mode « silencieux » pendant le déroulement de la formation,
  • - d'emporter un objet (livre, documentation...) sans autorisation,
  • - d'entrer dans le secrétariat sans la présence ou l'accord d'une personne référente de l’établissement,
  • Tenue et comportement : les élèves doivent se présenter sur le lieu de formation en tenue décente et avoir un comportement correct et respectueux à l’égard de toute personne présente dans l’établissement.
  • Horaires et absences : une fréquentation régulière et ponctuelle de la formation est exigée de tous les élèves. Il est nécessaire de prévenir d’un éventuel retard à un rendez-vous, et une absence devra être dûment justifiée par écrit au responsable de l’établissement, sans rapport avec d’éventuelles conséquences pouvant résulter de cette absence.
  • Accès au lieu de formation : sauf autorisation expresse, les élèves ayant accès au lieu de formation pour suivre un cours ne peuvent y entrer ou y demeurer à d’autres fins, ni faciliter l’introduction de tierces personnes à l’établissement.
  • Enregistrement : il est formellement interdit, sauf dérogation expresse, d’enregistrer ou de filmer une formation.
  • Documentation pédagogique : la documentation pédagogique éventuellement remise est protégée au titre des droits d’auteur et ne peut être réutilisée autrement que pour un strict usage personnel.
  • • Article 4 : SANCTIONS Tout manquement de l’élève à l’une des dispositions du présent règlement intérieur pourra, en fonction de sa nature et de sa gravité, faire l'objet de l'une ou de l'autre des sanctions ci-après désignées par ordre d'importance :
  • - avertissement écrit par le responsable de l’établissement ou de son représentant,
  • - suspension provisoire,
  • - exclusion définitive.
  • En cas de difficulté et après médiation, le responsable de l’établissement, après consultation de l’équipe pédagogique, peut décider d'exclure un élève à tout moment du cursus de formation, pour l'un des motifs suivants :
  • - non paiement des frais de formation,
  • - attitude empêchant la réalisation du travail de formation,
  • - évaluation par l'équipe pédagogique de l'inaptitude de l’élève pour la formation concernée.
  • • Article 5 : GARANTIES DISCIPLINAIRES
  • Aucune sanction ne peut être infligée à l’élève sans que celui-ci ne soit informé, dans le même temps et par écrit, des griefs retenus contre lui. Lorsque le responsable de l’établissement ou son représentant envisage de prendre une sanction qui a une incidence, immédiate ou non, sur la présence d’un élève dans une formation, il est procédé comme suit :
  • - Le responsable de l’établissement convoque l’élève par lettre recommandée avec accusé de réception, ou remise à l'intéressé contre décharge, en lui indiquant l'objet de la convocation, la date, l'heure et le lieu de l'entretien,
  • - Pour cet entretien, l’élève peut se faire assister par une personne de son choix parmi les élèves ou une personne référente de l’établissement. La convocation mentionnée ci-dessus doit faire état de cette possibilité.
  • - Lors de l'entretien, le motif de la sanction envisagée est stipulé à l’élève qui s'explique sur les faits pour lesquels il est convoqué.
  • - Dans le cas où une exclusion définitive de la formation est envisagée, et où il existe un conseil de perfectionnement, celui-ci est constitué en commission de discipline, où siègent des représentants des élèves. Cette commission est saisie par le responsable de l’établissement après l’entretien susvisé et formule un avis sur la mesure d’exclusion envisagée. L’élève est avisé de cette saisine. Il est entendu à sa demande par la commission de discipline, avec la possibilité d’être assisté par une personne de son choix parmi les élèves ou une personne référente de l’établissement. La commission de discipline transmet son avis au responsable de l’établissement dans le délai d’un jour franc après sa réunion.
  • - La sanction ne peut intervenir moins d'un jour franc ni plus de 15 jours après l'entretien ou, le cas échéant, après réception de l'avis de la commission de discipline. La sanction fait l'objet d'une notification écrite et motivée à l’élève sous forme d'une lettre remise contre décharge ou d'une lettre recommandée.
  • Lorsqu'un agissement considéré comme fautif a rendu indispensable une mesure conservatoire d'exclusion temporaire à effet immédiat, aucune sanction définitive relative à cet agissement ne peut être prise sans que l’élève n'ait été au préalable informé des griefs retenus contre lui et, éventuellement, qu'il n'ait été convoqué à un entretien ou mis en mesure d'être entendu par la Commission de discipline (cas vu par l'Article L920-5-2 du code du travail).
  • Le cas échéant, le responsable de l’établissement informe l'employeur et l'établissement tiers prenant les frais de formation à sa charge, de la sanction prise à l'égard de l’élève.
  • • Article 6 : REPRÉSENTATION DES ÉLÈVES
  • Pour chaque cycle de formation d'une durée supérieure à 200 heures, il doit être procédé à l'élection de représentants des élèves. Dans ce cas, les modalités de représentation des élèves sont consultables dans les locaux de l’établissement.
  • • Article 7 : PUBLICITÉ DU RÈGLEMENT
  • Le présent règlement est consultable dans les locaux de la formation. Un exemplaire est également remis à chaque élève avec le contrat de formation, il est signé concomitamment à celui-ci.

    3.1: Le suivi du parcours de formation.

  • Le suivi de la formation ce fais tout au long de celle-ci à l'aide d'outils numérique pour la partie théorique (présence et évolution) pour la parti pratique nous utilisons des fiches de suivi (pour que les enseignants apprécie l’assiduité et l'évolution des élèves) et des livret de formation (numérique ou pas) pour les élèves puissent ce rendre compte du travail qu'il ont fais et celui qu'il reste à fournir.

    5.1: la valorisation de l’apprentissage anticipé de la conduite ou supervisée.

    La conduite accompagnée ou supervisée est proposée à 80% de nos élèves car dans quelques cas cela n'est pas nécessaire (ex: suite à un retrait de permis....)

    Nous pouvons retrouver sous l'onglet permis B et conduite accompagnée .

    En savoir plus sur le Permis B

    En savoir plus sur la conduite accompagnée

    5.2: Les informations suffisantes sur les catégories de permis de conduire que la catégorie B.

  • Vous trouverez les informations sur l'onglet permis AM et nous demander le programme de formation.

    En savoir plus sur le Permis AM